www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
de l'ill-bruche athlétisme lingolsheim (s2a/ibal)
Actualités
«Reporter l’Euro aurait mis la Fédération en péril»
Commentez cette actualité
26 Avril 2020 - ibal
«Reporter l’Euro aurait mis la Fédération en péril»
Source DNA du 26/04/2020
"Reporter l’Euro aurait mis la Fédération en péril"

Après l’annonce de l’annulation de l’Euro 2020 à Paris, André Giraud, le président de la Fédération française d’athlétisme (FFA), justifie ce choix et évoque les conséquences. Comme une réponse aux athlètes qui auraient tant souhaité un simple report.


Comment en êtes-vous arrivé à la décision d’annuler l’Euro ?

C’est un projet sur lequel on travaillait depuis trois ans. Il y a un mois, on pensait qu’on allait s’en sortir. Puis au fur et mesure que le temps passait, on a bien vu que ça devenait très compliqué. Pendant cette période-là, avant de prendre une décision, on a organisé beaucoup de réunions avec la Fédération européenne et les services de l’État.

On s’était donné jusqu’à la fin du mois d’avril pour trancher. On a tout envisagé, le maintien, l’annulation, le report, jusqu’à jeudi d’ailleurs, même si dans les derniers jours, on s’est rendu compte, au gré des annonces, que ça allait devenir de plus en plus difficile.

« On ne voulait pas être responsable d’une reprise de l’épidémie  »

La possibilité de maintenir l’événement existait-elle ?


On nous a expliqué dans quelles conditions on pouvait encore organiser l’Euro. On en est arrivé à la conclusion qu’appliquer ces préconisations s’annonçait difficile, car cela nécessitait encore plus de bénévoles, et cela engendrait un surcoût financier important entre le gel hydroalcoolique, les masques, les tests pour tous les athlètes qui pourraient entrer sur le territoire français.

C’était devenu mission impossible. D’autant plus que l’État nous l’a rappelé : rien n’est certain pour le mois d’août. Donc on a décidé d’annuler dans l’intérêt suprême de la préservation de la santé. On ne voulait pas, non plus, être responsable d’une reprise de l’épidémie avec la possible venue de personnes infectées.

Pourquoi ne pas avoir reporté l’événement d’un an ?

C’était l’une de nos trois options. On a évalué les coûts supplémentaires, énormes. Il fallait avoir la garantie que l’État et European Athletics soient en mesure d’assumer cette charge. Et c’est une garantie qu’on ne nous a pas donnée.

On préfère aller vers une annulation, plutôt que faire plaisir à tout le monde sportivement, avec un report qui mettrait en péril les finances de la Fédération. Cela signifiait aussi de dire à toute l’équipe en place, compétente et motivée, aujourd’hui en chômage partiel, qu’on ne pouvait pas la garder pendant un an et qu’il lui faudrait revenir en avril 2021.

Les finances de la FFA vont-elles pâtir de cette annulation ?


Non. Là aussi, dans toutes les hypothèses que nous avons envisagées, on travaillait à chaque fois sur les aspects budgétaires. Et on s’assurait à la fois auprès des partenaires, des collectivités et de l’État, que les promesses et les votes déjà réalisés ne nous seraient pas réclamés en cas d’annulation.

Jeudi, on a eu cette confirmation au niveau de l’État. Ce n’est pas spécifique à l’athlé, c’est le cas pour l’ensemble des compétitions internationales prévues durant cette période.

Du coup, la survie de la FFA n’est pas en jeu ?


Pas du tout ! Je peux même affirmer que le budget 2020 sera équilibré. Il n’y aura pas de déficit en 2020 malgré l’annulation de l’Euro.

Peut-on imaginer la France candidate pour accueillir dans un futur proche une nouvelle compétition internationale ?

Bien sûr ! Il est un peu trop tôt pour se projeter sur la période 2020-2024 mais il est évident qu’on joue en Europe un rôle important. Notre position, on veut la conforter, donc il est évident qu’on va commencer à imaginer comment la France pourrait organiser des rendez-vous internationaux.

D’autant plus que nous avons les Jeux Olympiques 2024, et qu’on aura certainement besoin à un moment de faire une répétition. On ne peut pas organiser les JO sans avoir une manifestation, en dehors du meeting de Paris, qui permette de roder nos équipes. Mais il est encore un peu tôt pour y penser.

* * *
les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
09/07 >
07/07 >
05/07 >
30/06 >
26/06 >
24/06 >
20/06 >
16/06 >
14/06 >
13/06 >
12/06 >
06/06 >
04/06 >
01/06 >
27/05 >
21/05 >
18/05 >
15/05 >
12/05 >
11/05 >
Athle.fr
Inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien « CONTACT ». Tous les domaines (Direction, Encadrement sportif, Jury et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
Protocole sanitaire IBAL


Partenariat Décathlon


Le partenariat signé avec DECATHLON Geispolsheim permet au club de l'IBAL de bénéficier d'une remise annuelle sur ses achats suite aux passages en caisse de ses adhérents. Pour ce faire, il vous suffit de faire une copie de votre ticket de caisse et de remettre ce double au guichet d'accueil et d'y présenter votre licence.
Communauté S2A
Rejoignez-nous
sur les sites officiels du S2A



Les Espaces

ATHLETES DU MOIS

- Mai 2020 -

... à attendre
le déconfinement

- Mars-Avril 2020 -

Les vrais héros...

les personnels soignants
des établissements de santé
ou des EHPAD

- Février 2020 - 
Auriane VIOLA
4,15m à la perche JUF
le 15 février 2020 à Fayetteville
dans l'Arkansas (USA)
- record du club JUF égalé -

- Janvier 2020 -

Sayan PRIVAT-HALET
Vice-Champion du Bas-Rhin
- poussins masculins -
aux départementaux de cross

le 12 janvier à Brumath

- Décembre 2019 -

Richard THIN
3,71m à la perche CAM
le 2
0 décembre à Aulnay
- nouveau record personnel -

- Novembre 2019 -

les jeunes de l'IBAL
1ère compétition indoor
Poussins - Benjamins
le 24 novembre à la Rotonde

- Octobre 2019 -

Lodi ISSA
1296ème de l'édition 2019
de la Diagonale des Fous
53h30' pour parcourir 166km
et 9600m de dénivelé positif

- Septembre 2019 -

Nathan BRESCH
84 points au triathlon BEM
le 21 septembre à Bischwiller
- une performance R4 -

- Juillet 2019 -

Tom ROLLING
13,22m au poids 4kg MIM

le 14 juillet à Tours
lors de la Coupe de France des Ligues Minimes

- Juin 2019 -

  Sylvie MAISON
1ère Alsacienne
à remporter l'épreuve mythique
du Paris-Alsace à la marche